Les Gardiens
21 juin au 21 septembre
Carrefour Central de la place des canotiers
Parc du lieu historique national du canada du chantier a.c. davie


Le duo Cooke-Sasseville revisite cette figure architecturale emblématique qu’est le phare en installant deux sculptures monumentales sur chacune des rives du fleuve Saint-Laurent. Sur la rive nord, l’œuvre est installée au cœur du nouvel aménagement de la Place des Canotiers tandis que sur la rive sud, elle se déploie au parc du Lieu historique national du Canada du chantier A.C. Davie.

Le Québec compte quelque 43 phares traditionnels, dont la très grande majorité se dresse le long du littoral du fleuve Saint-Laurent. Fiers témoins de l’histoire, ces sentinelles se profilent dans le paysage maritime québécois depuis le début du 19e siècle. Le phare est un symbole de protection, d’espoir et de calme après la tempête. Il est l’illustration de la sécurité, tant matérielle que psychologique, en plus de représenter nos forces d’ancrage et nos valeurs premières. Il est la lumière qui guide les hommes.

L’œil humain est intimement lié au phare dans l’imagerie populaire puisque, réunis, ces deux symboles suggèrent l’idée paradoxale de voir et d’être vu. Les Gardiens illustrent avec humour l’importance du fleuve Saint-Laurent dans le développement des communautés s’étant établies sur ses rives. Ces œuvres temporaires se déploient autour des notions géographiques, historiques et sociales qui lient la Ville de Québec à celle de Lévis.

Ce projet est l’un des 200 projets exceptionnels soutenus par l’initiative Nouveau chapitre du Conseil des arts du Canada. Grâce à cette initiative de 35 M$, le Conseil des arts appuie la création et le partage des arts au cœur de nos vies et dans l’ensemble du Canada.

Merci à la Ville de Québec, la Ville de Lévis, la Commission de la Capitale Nationale du Québec et le Conseil des arts du Canada.


Les Gardiens
Conseil National - Nouveau Chapitre - Commission National - A.C Davie - Ville de Québec - Ville de Lévis